Ma copine Nin-8 est dangereusement accro au café (et à Georges aussi lol)…comme moi en fait… Il fallait à tout prix que je lui réalise un gommage à base de cette boisson…

Et je me suis dit tant qu’à faire, autant utiliser du Café Nespresso pour réaliser ce gommage non !?

… What Else !?

Pour 100 ml Environ :

PHASE AQUEUSE (60 ml)
45 ml d’Eau
10 ml Hydrolat de Cannelle
5 ml Glycérine Végétale

PHASE HUILEUSE (30 ml)
15 ml
Macerat de Vanille
10 ml Beurre de Café
5 ml Huile de Macadamia

ÉMULSIFIANTS (8ml)
Alcool Cétylique
(4 ml ou 3 gr)
Émulsifiant VE
(4 ml ou 3.6 gr)

AJOUTS (2ml)
10 gttes Absolu de Fèves de Tonka
10 gttes Absolu de Benjoin
5 gttes Huile Essentielle d’Orange

1 ml Fragrance Vanille

Conservateurs Naturels

Café Nespresso (NON SOLUBLE)+ Poudres de Noyaux d’Abricots

Réalisation
– Nettoyer & Stérilisez vos Ustensiles
– Faites fondre au bain marie l’Alcool cétylique, l’émulsifiant VE et le Beurre de Café, une fois ce mélange fondu rajoutez s’y vos Huiles, si le tout se fige un peu replacez au bain Marie jusqu’à ce que tout soit liquide.
– Chauffer au Bain Marie votre Phase Aqueuse (pas plus de  45° C pour ne pas abimés les propriétés de votre hydrolat)
– Verser en mince filet votre  Phase Huileuse + Émulsifiants DANS votre Phase Aqueuse et bien mélangez jusqu’à ce que l’émulsion se forme et s’épaississe.
– Ajouter vos Actifs, exfoliants et Conservateurs une fois que votre crème est à Température Ambiante.

Vous pouvez éventuellement procédé avec la technique du « One pot » comme dans ce Tuto en images : La Crème du Débutant

J’ai utilisé des cuillères doseuses et une éprouvette pour réaliser cette recette d’où les quantité en gramme et en ml, cela permet de procéder SANS BALANCE

Ses Étiquettes

 


Mes Impressions
L’odeur me plait beaucoup mais la prochaine fois j’aimerai une texture plus épaisse, plus riche avec un peu plus de grains exfoliants..

Ce sera l’occasion de refaire une fournée spécialement pour mon accro à la caféine préférée n’est ce pas ma grosse !?

PS : J’attends toujours désespérément que Georges me livre mon café…