Maintenant que vous avez Les Bases Essentielles pour réaliser vos propres savons Maison rien de tel que quelques petit « plus » à connaître afin de devenir un pro de la saponification à froid et de réussir de superbes savons  !!

1/ Comment parfumer mes savons ?
Les fragrances prévues pour cet usage donnent les meilleurs résultats, mais vous pouvez utiliser également des ingrédients plus naturels comme : des huiles essentielles, des macérât parfumés (vanille, tonka, lavande…), des Hydrolats, des poudres de plantes parfumés.
Certaines Huiles Essentielles sont mieux adaptées que d’autres pour parfumer vos savons. Les Huiles Essentielles d’agrumes sentent moins que les autres, il faut souvent en mettre un petit peu plus pour obtenir une bonne odeur. L’Huile Essentielle de verveine exotique (Litsée Cuceba) quand à elle parfume très bien les savons, Le Lavandin, Le Romarin, La Menthe Poivrée, le Patchouli, Le Rodhodendron, le Petitgrain Bigarade…

Les Extraits Aromatiques, que l’on trouve chez Aroma Zone par exemple, ou les aromes alimentaires ne donnent pas de résultatss satisfaisants, l’odeur ne résiste pas à la soude et vous serez déçu. De même les Hydrolats, les Macérât apportent de très légères odeurs. Rien de comparable avec l’utilisation d’une Fragrance synthétique (en vente chez Ma Cosmeto Perso, Sensory Perfection… voir ma liste de Fournisseurs) dont l’odeur resiste à la saponnification.

Donc pour obtenir des Savons parfumés utilisez donc des Huiles Essentielles ou des Fragrances Synthétiques.

2/ Quel quantité de fragrance utiliser ?
Vous pouvez calculer la quantité de fragrance à rajouter via le site de The Sage , sinon retenez qu’avec 1 % du poids de vos huiles (exemple pour 100 gr d’huiles, 1 gr de Fragrance à la trace) vous aurez une odeur faible, 2 % une odeur moyenne, 3 % une odeur plus forte.
Certaines personnes vont même jusqu’à 5 % de Fragrances. Essayez de ne pas dépasser cette concentration sous peine de provoquer des irritations.

3/ Comment fixer l’odeur dans mes savons ?
Certains ingrédients aident à mieux fixer l’odeur de vos  savons tel que: La poudre de Racine d’Iris, la teinture ou  la poudre de benjoin.
Il faut juste veiller à mélanger ces fixateurs avec vos fragrances avant de les ajouter à la trace.

Lorsque vous utilisez des Huiles Essentielles, vous pouvez préparer votre mélange olfactif 2 jours à l’avance, et même les mélanger à vos Huiles Végétales 24 h avant de faire vos savons. L’odeur sera plus prononcée et plus harmonieuse.

4/ Comment colorer mes savons ?
Beaucoup de possibilités s’offrent à vous: Argiles, colorants alimentaires, épices, infusion, plantes, ocres, ultra marines, pigments adaptés à la savonnerie. Sachez que la soude joue souvent de mauvais tours avec les couleurs, il est assez difficile d’obtenir des couleurs franches.
Une belle infusion rouge, par exemple, donnera la plupart du temps des savons marrons. Les poudres (argiles …) et pigments prévus à cet effet donnent de meilleurs résultats.
Une possibilité s’offre à vous pour obtenir de jolis savons colorés : les Savons « Fouettés« , les couleurs virent beaucoup moins avec cette méthode, et on obtient des resultats superbes (regardez par ici ) !
N’oubliez pas de Diluer au préalable vos poudres colorantes, pigments…, dans un peu de liquide ou de pâte à savon, avant de les ajouter à la trace.  Sinon vous risquez de retrouver des amas de colorants ou une couleur pas assez uniforme.

5/ Quels sont les différentes propriétés des huiles dans les savons ?
Je vous renvoi à deux sites très bien fait : Derma-Nova , Les Lys Blancs de Vénus .
Sachez que les huiles insaturés et poly-insaturées donnent des savon plus doux et bénéfique pour la peau (huile de Chanvre, Colza, Camélia….).
D’autres huiles, comme celle de Coco  sont quasi indispensables pour obtenir des savons suffisament durs et moussants.
Bref, documentez-vous au maximum. Essayez de réaliser une recette équilibrée et réfléchie afin d’obtenir des savons les plus qualitatifs possible. Ne faites rien au hasard, chaque huile a son importance dans l’élaboration de vos savons.

6/ Puis-je emballer mes savons frais tout de suite ?
Et bien non ! il faut attendre que toute l’eau qu’ils contiennent s’évapore (d’où les trois semaines de séchage) sinon ils risquent de moisir.

7/ Qu’est-ce-que le Test de la langue ?
Ce petit test simple, mais efficace, permet de vérifier si vos savons ne sont pas trop caustiques. Pour cela, il suffit de mettre la pointe de votre langue sur votre savon, si vous ressentez un goût très acide, comme lorsque l’on met la langue sur une pile, c’est que votre savon contient sans doute de la soude qui n’a pas été saponifiée. Il est dans ce cas trop corrosif pour être utilisé. Attention rien ne vaut un test pH, le test de la langue reste approximatif.

8/ Par quoi puis-je remplacer l’eau pour dissoudre ma soude ?
Par toute sorte de liquide : des infusions, des jus de fruits, de légumes , du lait de vache, de soja, de chèvre, de la bière éventée, du thé, du café… Certain liquide, lait et jus de fruits par exemple, nécessite d’être congelés au préalable avant d’être mis en contact avec la soude (cela évite qu’ils soient altérés par la chaleur induite par la dissolution de la soude).

9/ Pourquoi congeler certains liquide tel que le lait avant de les rajouter à ma soude ?
La dissolution de la soude produit de la chaleur. La température du mélange peut avoisiner les 90°, il est donc indispensable d’utiliser certains liquides, autre que l’eau, congelés ou sous forme de granité afin de diminuer cette température. Cela évite qu’ils perdent leurs propriétés ou ne soient altérés.
Une température trop élevée va tout simplement cuire et dégrader les liquides  tel que le lait ou les jus de fruits.

10/ Comment réaliser des savons à base de lait ?
Il existe deux façons de faire des savons à base de lait (de vache, de soja, d’avoine…), soit en utilisant du lait pour dissoudre votre soude soit en le rajoutant à la trace.
Dans le premier cas il est impératif de congeler le lait avant de le mettre en contact avec la soude, l’idéal et de faire un granité de lait et d’y rajouter votre soude.
Par contre si vous voulez rajouter votre lait à la trace il n’est pas nécessaire de le congeler, il doit être à température ambiante. Par contre n’oubliez pas de déduire la quantité de lait rajouter à la trace à celle de votre quantité de liquide pour dissoudre la soude, sous peine d’obtenir un savon trop mou et qui « transpire » du liquide. On peut également rajouter du lait en poudre à la trace, c’est encore plus pratique !!
Ne couvrez surtout pas vos moules, car sous l’effet de la chaleur il peut se produire ce que l’on appelle un effet « volcan » (pâte qui se soulève et qui craque la surface du savon).

11/ Qu’est ce que les savons Melt & Pour ?
Ce sont des savons réaliser à partir d’une base préfabriquée que l’on fait fondre . Cette base contient divers ingrédients (glycérine, sodium stéarate, Sodium lauryl sulfate….), pas toujours naturels attention…
Elle se présente en pain que l’on decoupe et met à fondre au bain-marie ou au micro-ondes. Une fois fondu, on peut incorporer des fragrances, colorants, exfoliants etc. Dès qu’ils sont secs et durs ces savons sont utilisables , le temps de cure n’etant nécessaire.
Ces bases se trouvent dans les magasins de loisirs créatifs et également sur les sites d’achat de matières premières tels que Soap Kitchen, Aromantic …
Certains sites proposent des bases Melt & Pour Bio et de composition assez naturelle comme Alternative Nature.

12/ Qu’est ce que la refonte ? est-ce pareil que le Melt & Pour ?
Non, ce sont deux méthodes bien distinctes. Le Melt And Pour se réalise avec une base préfabriquée spécialement prévue à cet effet, tandis que la refonte s’effectue avec du savon classique (savon de Marseille par exemple) ou artisanal.
La refonte consiste à utiliser du savon râpé, ou en paillettes, et de le mettre à fondre au bain-marie, avec un peu de liquide, pour obtenir une pâte que l’on peut ensuite couler dans des moules et laisser sécher. Les savons obtenus ne sont pas aussi lisses que ceux réalisés avec la méthode classique de saponification à froid, ils moussent également un peu moins. Ils sont utilisables tout de suite mais il st préfèrable mieux les laisser sécher au minimum une semaine pour qu’ils durcissent et ne fondent pas trop vite.

13/ Comment faire du savon avec la méthode de refonte ?
Encore une fois je vous renvoi à d’autres sites où cette méthode est extrêmement bien expliquée : le fabuleux pas à pas de Thomaëlle, chez Mes Élixirs avec pleins d’astuces en prime, chez Les Lys Blancs de Venus.

14/ Qu’est-ce que les savons Fouettés ?
Cette méthode consiste à battre, à l’aide d’un batteur électrique, les beurres et huiles pour d’obtenir une sorte de crème fouettée, avant d’y rajouter la soude.
On bat les huiles avant et après l’ajout de celle-ci. On obtient ainsi des savons qui flottent sur l’eau, grâce à l’air emprisonné à l’intérieur.
Il est conseillé d’utiliser minimum 50 % (80 % dans l’idéal) d’huiles solides à température ambiante (ou beurres) et d’utiliser de la soude à température ambiante voir froide.
Cette méthode à de nombreux avantages : On ne se souci pas de la température, ni de l’apparition de la trace et il est beaucoup plus facile d’obtenir de jolies couleurs. Par contre on obtient souvent un savon qui contient de grosses bulles, c’est pour cela que l’on conseille d’utiliser des grands moules uniques, style moules à Cake.  Ces savons ont tendance à s’effriter lors du découpage , il faut donc les découper au plus tôt dès qu’ils sont suffisamment durs, sans trop attendre.

N’hésitez pas à me soumettre d’autres questions afin d’enrichir ce post !! et de me faire part de vos remarques ou besoin de précision !!